Michelin : l’école de conduite en hiver

Securiz’ mois, en avez-vous entendu parler ?
Activité plutôt estivale, cette opération vise à améliorer la sécurité routière. Il s’agit d’une initiative qui existe depuis plusieurs années déjà, mais cette année, MICHELIN a souhaité sensibiliser la population à la conduite en hiver.
Déployé partout en France, ce programme s’inscrit bien dans les valeurs du fabricant français. Cette volonté d’éduquer se ressent aussi à l’international puisque même au Canada, Michelin tient son Académie de conduite hivernale.

Des ateliers de conduite

Que votre véhicule soit équipé de pneus hiver ne vous garantit pas l’absolue sécurité lorsqu’il neige, ou que la route est verglacée. Beaucoup d’autres facteurs entrent en ligne de compte, dont certains que vous ne maîtrisez pas, comme la conduite des autres automobilistes. Ainsi, MICHELIN axe son programme sur ce que vous pouvez réellement contrôler, comme vos habitudes au volant.

Afin de démontrer l’importance d’avoir les bons réflexes, un simulateur de conduite est mis à la disposition des participants, grâce auquel il est facile d’identifier ce qu’il faut améliorer, mais surtout ce qu’il faut absolument éviter lorsque l’on conduit sur une chaussée glissante.

3 conseils pour l’hiver

1- Anticipez : il est dangereux de se faire surprendre par l’hiver. Rien de tel qu’un peu de prévoyance pour éviter les sorties de route et autres dangers inhérents à la saison froide. En préparant bien son véhicule, on se prépare aussi mentalement à adapter ses habitudes de conduite.

Ainsi, on s’équipe de pneus hiver, de lave-glace adapté au faible température, d’un balai pour gratter le pare-brise et on modifie son emploi du temps en conséquence. Prévoyez quelques minutes de plus le matin, et ne partez pas sans avoir assuré une visibilité maximale (pare-brise, fenêtres, lunette arrière). S’il a neigé, nettoyez également vos phares.

2- Vitesse et distance de sécurité : il est évident que l’on doit veiller autant à sa vitesse qu’à respecter des distances de sécurité adaptées au pavé glissant.
On a parfois tendance à penser que de bons pneus neige MICHELIN et de bons freins suffisent à affronter l’hiver. Si seulement ! Même si les distances de freinage sont plus courtes avec des pneus conçus pour des conditions extrêmes (neige, verglas, glace), elles sont nettement plus importantes qu’en plein mois de juillet. Il faut donc veiller à garder une distance raisonnable avec le véhicule qui précède, et avoir le pied un peu plus léger sur la pédale d’accélération.

3- En cas de perte de contrôle ? Le pire à faire est de paniquer, de lâcher le volant et de laisser finalement la voiture à elle-même. Pour s’assurer de garder le contrôle de la force centrifuge, il est conseillé de continuer à appuyer sur l’accélérateur, très légèrement.
L’équipe de Toopneus a récemment suivi un stage de pilotage sur glace, les pilotes présents étaient tous unanimes : conserver une légère pression sur la pédale, ne pas freiner et garder les yeux fixés sur la destination souhaitée.


crédit photo : Michelin Community

Michelin : l’école de conduite en hiver 4.00/5
3 votes