Maintenance des pneus : les conducteurs européens mauvais élèves

C’est un constat alarmant que vient d’établir Bridgestone : le fabricant japonais de pneumatiques collecte des statistiques qui, si elles n’étaient pas brillantes en 2011, deviennent alarmantes pour 2012. Les chiffres publiés sont éloquents, comme l’augmentation du nombre d’automobilistes roulant avec des pneus sous-gonflés : 63% en 2011 et 78% en 2012 ! De même, 25% des conducteurs utilisent des pneus usés au delà de la limite légale contre 20% en 2012.

Si le problème de pneus usés est directement lié au coût et probablement amplifié par la crise économique, il n’en est rien de la pression des pneus, bien au contraire. Si l’opération est gratuite dans les stations et sur les aires d’autoroute, la négliger a des conséquences financières et écologiques puisqu’une voiture aux pneus sous-gonflés voit sa consommation augmenter, ce qui se traduit à l’échelle de l’Europe par des milliers de tonnes de carburant (et de CO2 rejeté) dépensées en pure perte ! Autre argument économique : les pneus sous gonflés s’usent plus vite. Bien entendu, la sécurité est évidemment le premier problème posé par l’usage de pneus usés et/ou sous-gonflés, mais il semblerait que finalement peu d’utilisateurs en aient vraiment conscience. Et Jake Rønsholt (Bridgestone) de rappeler que les pneus sont les seuls points de contact avec la route et que cette surface de contact est équivalente à la taille de 4 cartes postales…

Maintenance des pneus : les conducteurs européens mauvais élèves 4.00/5
3 votes