L’hiver en France

Historiquement, la France a connu quelques hivers des plus rigoureux, nos grands-parents s’en rappellent encore et en frissonnent toujours. Petit retour dans le temps sur les hivers les plus marquants que l’hexagone ait connu.

Records de froid en France

Si l’on vous demandait de deviner le record de froid en France, quelle serait votre réponse parmi les propositions suivantes :


-27°C, en 1961
-30°C, en 1972
-36°C, en 1967

La bonne réponse est la dernière, et oui : il a fait -36,7°C en 1967 dans la ville de Mouthe, dans le Doubs. Record absolu qui n’a pas encore été battu, et souhaitons qu’il en soit ainsi pendant encore plusieurs années. D’ailleurs, cette région de la Franche-Coté est considérée comme l’une des plus froides de France, on la surnomme même la Petite Sibérie.

On cite toutefois les mois de février 1956 et janvier 1963 comme étant les plus marquants du climat français depuis les années 50. Des vagues de froid en provenance du nord-est, accompagnées d’un vent d’est ou de nord-est glacial avaient fait chuter le thermomètre drastiquement.

Nul besoin toutefois de résider dans le Doubs pour s’équiper de pneus neige et d’un bon blouson de duvet. D’autres régions de la France ont aussi approché ce record de froid de très près, citons par exemple Marseille : -12,4° en janvier 1985, -16,4° à Bordeaux la même année, -19,2° à Toulouse en 1956 et pas moins de 21 cm de neige quelques années plus tard (1959).

Conseils pour affronter l’hiver

Au-delà des précautions routières indispensables à votre sécurité (on ne le dira jamais assez, faire installer des pneus hiver est fortement indiqué), il y a aussi des mesures à prendre afin de préserver votre santé.

Le site de Météo France a dressé une liste vraiment complète, nous citerons quelques-unes de ces recommandations.

– éviter les chocs thermiques et se protéger des courants d’air
– garder les extrémités (tête, mains, pieds) particulièrement au chaud et à l’abri de l’humidité
– sur la route : évidemment, en cas d’épisode neigeux ou de verglas, ne sortez que si c’est réellement nécessaire. Pensez à emmener votre téléphone portable chargé, ainsi qu’un thermos rempli d’une boisson chaude, de vêtements chauds et couvertures et on suggère même d’emporter votre médication habituelle.
– attention à votre consommation d’alcool : si vous rentrez après avoir déneigé votre entrée par exemple, favoriser le café ou le thé chaud au Schnaps.

Les idées fausses sur l’hiver

– Fumer une cigarette réchauffe : non seulement c’est faux, mais pire encore, les particules présentes dans la fumée ont un effet encore plus dévastateur sur le système respiratoire
– Il faut maintenir sa maison à 25°C : là encore, faux. Pourquoi ? Parce que si vous vivez dans un environnement surchauffé, votre organisme n’en éprouvera que plus de difficulté à s’adapter au froid extérieur, résultat : vous risquez le choc thermique et le rhume qui va avec.
– Boire un petit coup : quand on considère que l’alcool a pour effet de dilater les vaisseaux et donc activer la circulation sanguine, il est facile de comprendre le danger : sang plus liquide, corps moins bien irrigué, donc plus vulnérable aux engelures.

Nous vous invitons à consulter le site de Météo France sur le sujet. Complet, riche en statistiques et en recommandations intéressantes, c’est une vraie mine d’informations pour affronter l’hiver sereinement.

L’hiver en France 4.00/5
3 votes