Info-pneu : Michelin, Bridgestone, Pirelli, Goodyear

Voici quelques nouvelles, en vrac (ou presque) de 4 des leaders du marché mondial des pneus, alors que la saison estivale bat son plein et que les manufacturiers sont sur le pied de guerre pour la rentrée …

Du côté de Bridgestone, que se passe-t’il ? que des bonnes choses si l’on en croit les actualités, puisque l’usine de Burgos en Espagne vient de recevoir la certification ISO 50001. Cette norme reconnaît l’effort de Bridgestone dans sa gestion énergétique, effort de longue haleine puisque l’enseigne japonaise y travaillait depuis 10 ans. Les résultats sont parlants, une amélioration de plus de 20% de son rendement énergétique, ainsi produire un Turanza T001 par exemple requiert 20% d’énergie de moins qu’auparavant.


Pirelli … nous ne parlerons pas des nouvelles du front de la Formule 1, mais plutôt de ce qui s’est passé à Milan, alors qu’un procès important relatif à l’utilisation d’amiante se déroulait. Onze hauts dirigeants ont été condamnés pour négligence ayant causé la mort d’une vingtaine d’employés contaminés sur le site de fabrication des pneus.
Reconnus coupable d’homicide par négligence, ces anciens membres du conseil d’administration du site, dans les années 1980, se sont vus assénés des peines de prison, allant jusqu’à presque 8 ans de réclusion pour certains. Une affaire à suivre puisque la décision a été portée en appel, les avocats de Pirelli attestant qu’à l’époque, la connaissance scientifique des dangers de l’amiante n’était pas celle d’aujourd’hui et que les dirigeants alors en poste avaient agi en conséquence.

Goodyear, qui défraie la chronique à cause de sa gestion sociale (et nous le regrettons, évidemment) a annoncé il y a quelques jours que le site d’Amiens Nord fermerait finalement ses portes. C’est à l’issue de 5 longues années de négociations que cette décision s’est imposée, considérée comme la seule option possible par la Direction. 1173 employés sont touchés par cette nouvelle.

Enfin, chez Michelin, on continue le shopping : après avoir acquis un site de vente de pneus en Grande-Bretagne, la conquête du clermontois s’étend à l’Allemagne. En effet, on lisait cette semaine que Michelin avait acheté la société Meyer Lissendorf, spécialisé dans la vente de pneus tourisme. Une stratégie assez agressive du manufacturier français qui veut imposer sa présence sur le marché européen, et ce à travers tous les canaux de distribution existants (virtuels et physiques).

 

Info-pneu : Michelin, Bridgestone, Pirelli, Goodyear 3.00/5
2 votes