Camping-car : check-list de 10 contrôles

Voici une check-list des 10 commandements de la réouverture de votre camping-car – qui vous sera bien utile, nous l’espérons !

Avec l’arrivée des beaux jours vous êtes impatients de retrouver l’ambiance estivale du camping, et c’est tout à fait normal, mais ne sautez aucune étape de cette liste et nous vous garantissons une aventure camping-car 2017 réussie !

1- J’étouffe, de l’air, de l’air !

Évidemment, la 1ère étape consiste à aérer votre camping-car. Fermé depuis plusieurs mois maintenant, votre espace de vie a besoin de recharger ses poumons d’air frais.
Pour ce faire, ouvrez les fenêtres et les portes sans oublier les trappes.

2- J’ai entendu un drôle de bruit

Avec cette première visite vient l’inspection du camping-car. On s’assure que personne ne s’est invité cet hiver, s’il y a des excréments de rongeurs c’est un indice certain que la caravane a servi de refuge.

Veillez donc à contrôler :
– tous les compartiments afin d’éviter les mauvaises surprises
– tous les équipements à couvercle

astuces camping

 

3- Vous ne trouvez pas que ça sent mauvais ?

L’odeur de renfermé est inévitable, mais si cela sent l’eau tarie, ( ou l’otarie !) c’est autre chose. Ainsi, cette étape de l’inspection du camping-car vise à identifier les possibles détériorations dues à l’hiver.

Prenez donc le temps de vérifier le bas des cloisons, afin d’identifier les éventuelles infiltrations d’eau. Tâches de moisissures ? Cernes d’eau ?

Faites une inspection complète des fenêtres et cadrages de porte, au besoin refaites vos joints de calfeutrage. Pensez aussi à contrôler les conduits d’aération.

Et tant qu’à s’occuper de l’humidité, profitez de cette étape pour dérouler votre auvent afin qu’il puisse sécher comme il faut.

4- Allo ? Alloooooo ? à l’eau !

Ensuite, il faut vous assurer que les circuits d’eau sont toujours en bon état de marche.

Voici les recommandations du site roulotte.ca :  » Pour ceux qui n’ont pas d’installation fixe sur leur pompe à eau, assurez-vous que le tuyau d’hivernisation a été retiré et que la connexion à la pompe à eau est suffisamment étanche. Si vous avez une connexion fixe, tournez la dérivation (by-pass) afin de laisser passer l’eau courante dans la pompe à eau. « 

Une fois ces vérifications opérées, il est temps de remettre l’eau en circulation.

– Remplir le réservoir d’eau
– Allumer la pompe, ouvrez tous les robinets et quand l’eau circule correctement, évidemment, refermez-les.

Cette opération vous permettra aussi d’identifier les possibles problèmes d’étanchéité et d’y remédier avant le début de la saison.

5- Mets de l’huile

Votre camping-car a besoin d’amour après toute une saison d’hibernation. Prévoyez donc dans votre caisse à outils de quoi le lubrifier efficacement.

On entend par là un bon graissage des gonds, des serrures, des charnières, des loquets.

6- Adrienne, c’est toi qui a éteint la lumière ?

À ce stade, votre camping-car a pris l’air, il est de nouveau en eau, bien calfeutré, il ne couine plus, vous pouvez dès lors vérifier les installations électriques.

En premier lieu, vous pouvez replacer toutes les piles que vous avez ôté à l’automne. Ce sera une bonne chose de faite. Ensuite, vérifiez les prises, les fils, les fusibles et tout ce qui nécessite de l’énergie pour fonctionner. Selon les cas, faites des essais de votre génératrice ou de vos batteries.

7- Je me sens en sécurité dans mon camping-car

Quel sentiment agréable, n’est-ce pas ? C’est parce que vous avez :

– changé la pile du détecteur de fumée et de monoxyde de carbone
– testé le détecteur de fuite de GPL
– contrôlé que l’extincteur était toujours dans les dates d’usage, et fonctionnel

8- Vroum, vroum

Maintenant que l’habitat est prêt à accueillir la petite famille, il faut s’assurer de la santé mécanique de votre camping-car.

Voici quelques vérifications fortement recommandées par tous les organismes spécialisés dans le véhicule récréatif :

– faire le tour du véhicule afin de s’assurer de l’état des PNEUS : si vous détectez des traces de pourriture sèche, de moisissure quelconque, si vous voyez des fissures dans la gomme … c’est que les pneus sont trop secs, trop vieux et vous ne devez en aucun cas prendre la route.

Il est important de rappeler que le pneu est LE point de contact entre votre camping-car et la route. C’est donc un élément de votre check-list qui ne doit souffrir aucun compromis. Un pneu crevé, au-delà du risque évident d’accident, peut gâcher des vacances longuement attendues et diligemment préparées.

Pour changer vos pneus, relisez cet article pour de bons conseils et des liens utiles : http://blog.toopneus.com/les-pneus-de-votre-camping-car

Pour acheter de nouveaux pneus pour votre camping-car : http://www.toopneus.com/pneu-pas-cher/pneus-michelin-agilis-camping-pneu-utilitaire-m3285.html

– si vos pneus sont en bon état ils ont sûrement besoin d’un gonflage. Attention de le faire à froid et de respecter les normes (vous trouverez l’information, soit dans le manuel du véhicule, soit dans la portière côté conducteur). Tenez compte de la charge du camping-car et en cas de doute, demandez conseil à un professionnel de la route

– s’assurer d’une bonne visibilité, pour vous comme pour les autres. Cela signifie que vos feux de recul, de stop, vos phares, anti-brouillards, clignotants, etc … doivent être en état de marche. Il en va de même pour vos rétroviseurs et miroirs supplémentaires

– le cas échéant, contrôlez votre cric hydraulique

– graissez les roulements de roue et assurez-vous du bon état de vos freins

9- Allez, frotte Fortunée, frotte …

Il est temps maintenant de faire le ménage final de votre camping-car.
Utilisez de préférence des produits neutres, les parfums floraux (sauf la citronnelle) ont tendance à attirer les moustiques (légende urbaine ou pas, on s’abstient). Intérieur et extérieur vont apprécier un bon nettoyage, évidemment favoriser une journée de grand soleil pour le faire.

Équipez finalement le camping-car du linge de maison qui sera nécessaire au bon fonctionnement des vacances, draps, serviettes de plage, linges de vaisselle. La cuisine a aussi besoin de refaire le plein : essuie-tout, filtres à café, etc …

10- Quand est-ce qu’on part ?

La dernière étape de cette check-list, somme toute la plus agréable : le grand départ.

Si d’aucuns préfèrent l’aventure, la destination inconnue, la plupart aiment planifier. Pensez à avoir avec vous une carte de la région que vous souhaitez visiter. Cela peut paraître désuet à l’époque des smartphones et des tablettes mais votre carte n’a pas besoin de batterie pas plus que de réseau. On ne sait jamais.

Si vous pensez utiliser les autoroutes, pourquoi ne pas vous doter d’un pass pour un passage rapide aux péages.

Enfin, dernière recommandation : si ce n’est déjà fait, adhérer à un service d’assistance routière. Ce dernier « investissement » pourrait littéralement sauver vos vacances en cas de panne.

Sur ce, bonne saison de camping à tous et n’hésitez pas à partager cetet check-list à vos amis campeurs.

PENSE BÊTE CHECK LIST CAMPING-CAR 2017 À IMPRIMER

camping-car checklist 2017

Camping-car : check-list de 10 contrôles 5.00/5
2 votes